Eleanor & Park (Rainbow Rowell)

note: 4eleanor and park Patricia - 25 février 2019

Un roman bien sympa.
On rit, on pleure.
J’ai été [...]

Les vacances du petit Renard (Arthur Cahn)

note: 1Les vacances dU petit Renard Eva - 26 février 2019

Paul n'est pas le petit Renard des livres [...]

Le géant, la fillette et le dictionnaire (Jean Leroy)

note: 5Un univers fantastique Espace jeunesse - 20 février 2019

Plongez au cœur d’un univers mystérieux, étrange et relevant [...]

Pile ou face n° 1 (Hope Larson)

note: 5A l’abordage ! Espace jeunesse - 20 février 2019

Pour survivre en l’absence de leur père adoptif, les jumeaux [...]

Calendrier
« mars 2019 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
25262728123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

  Vos coups de coeur  

 

A Paris (Riff Cohen)

note: 5Joyeux, frais, énergique Nicolas - 30 octobre 2015

Riff Cohen chante en français, en hébreu ou en arabe, des chansons aux textes simples, pleines d'énergie, de spontanéité. C'est un disque qui met de bonne humeur !

Soundstage performances (Doors (The))

note: 1Décevant Serge - 29 octobre 2015

Rien que des interviews (non sous-titrés!) quelques enregistremenst en studios avec un son très moyen.

Sauf anglophones avertis et amateurs d'interview, à éviter.

Au nom du père (Françoise Bourdin)

note: 1au nom du père Patricia - 28 octobre 2015

sympa facile à lire l'histoire id'une famille dans le monde de la course automobile.La ville ou la campagne on irait bien se balader dans les forêts de Sologne

Le silence de l'exode (Yom)

note: 5un voyage hypnotique Nicolas - 10 octobre 2015

Basé sur l'exode, le nouvel album de Yom parle de l'exil, en musique uniquement, avec des musiciens issues de diverses origines.

Plus acoustique, plus méditatif que la plupart de ses autres œuvres, c'est à nouveau une réussite. Je ne suis pas sûr de connaître des artistes qui se renouvellent à qualité constante.

Je suis très heureux de pouvoir emprunter tous ses albums à la médiathèque.

L'étrangère (Valérie Toranian)

note: 4L'étrangère Eva - 4 octobre 2015

Beaucoup de pudeur,des faits historiques indéniables s'enchaînent entre les 2 vies.Cent ans après, il n'est jamais trop tard.

L'agressivité chez l'enfant de 0 à 5 ans (Sylvie Bourcier)

note: 5Très utile Nathaël - 26 septembre 2015

Lecture très intéressante pour comprendre et appréhender les mécanismes de l'agressivité chez les petits. Je sais maintenant comment réagir quand mon fils me mord ou tape :)

Le secret du mari (Liane Moriarty)

note: 4le secret du mari Patricia - 20 septembre 2015

un bon roman faut il ouvrir la boite de pandore même si on nous l'a interdit ?
j ai passé un très bon moment avec les héros de ce livre facile à lire

Platée (Jean-Philippe Rameau)

note: 5Farce très cruelle Nicolas - 13 septembre 2015

mais j'ai du mal à ne pas me retenir de pouffer à chaque fois que je l'écoute... Platée relate la création de la comédie par Thespis. Aidé de Momus, Thalie et l'amour il raconte comment Jupiter a cherché à convaincre Junon de sa fidélité en lui faisant croire qu'il allait s'unir avec une nymphe laide et ridicule : Platée. L'interprétation des musiciens du Louvre est très réussie (même si je préfère un peu leur interprétation plus récente avec Mireille Delunsch dans le rôle de la folie).

Roman américain (Antoine Bello)

note: 3Roman américain Eva - 11 septembre 2015

Le phénomène du"life settlement"aux USA(revente des assurances-vie).Une plongée en Floride où pullulent les résidences pour seniors;toute une diversité de personnages représentant bien l'Amérique actuelle.Drôle et primesautier ...si on ne tient pas compte des graphiques et des courbes émaillant le livre!

Cet oeil, le ciel (Tim Winton)

note: 3Cet oeil,le ciel Eva - 11 septembre 2015

Après avoir lu "Les ombres de l'hiver" du même auteur,j'ai été de nouveau happée par l'atmosphère de ce court roman.Une famille à la dérive après l'accident du père,puis arrive un vagabond évangéliste.Le narrateur,un ado observe la transformation de sa famille.

Carnets de thèse (Tiphaine Rivière)

note: 5Le quotidien des thésards décrit avec un humour grinçant Nicolas - 8 septembre 2015

Si vous avez fréquenté des doctorants en lettres ou en sciences humaines et sociales, si vous l'avez été vous-même, vous rirez sans doute, peut-être jaune par moment. Sinon, vous pourrez découvrir le quotidien infernal de beaucoup de jeunes chercheurs et de leur entourage.

Yeruldelgger n° 1 (Ian Manook)

note: 5yeruldelgger Evelyne - 1 septembre 2015

Avant d’ouvrir ce roman policier, mon idée de la Mongolie correspondait à des steppes à perte de vue, des yourtes perdues dans ces steppes ou entourant la ville d’Oulan Bator. Ian Manook nous ouvre sur une Mongolie qui a du mal à assumer son indépendance après avoir quitté la domination de la Russie communiste et se retrouve sous la coupe pas moins contraignante de la Chine. On découvre un pays qui a du mal à vivre ses oppositions : la tradition et la modernité, les steppes immenses et les bas-fonds d’Oulan Bator, la grande richesse dont le commerce des « terres rares » et l’extrême pauvreté, les vieilles croyances et un scepticisme très contemporain. Mais surtout j’ai découvert un phénomène qui m’a fait froid dans le dos : un nationalisme exacerbé qui s’inspire de l’idéologie nazie. Et là j’ai du aller vérifier que cela correspondait à une triste réalité et n’était pas pure fiction du romancier.

Ce roman policier, le premier roman de son auteur, est palpitant et passionnant, même si j’ai eu des difficultés avec les repères géographiques.

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre (Ruta Sepetys)

note: 5Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre Nora - 29 août 2015

Un roman boulversant, Ruta Sepetys est toujours juste dans ses émotions

Un doux pardon (Lori Nelson Spielman)

note: 4un doux pardon Patricia - 18 juillet 2015

Un bon moment de détente, facile à lire, avec des personnages très attachants peut on tout et comment pardonner ?

Soudain, seuls (Isabelle Autissier)

note: 1soudain seuls Patricia - 10 juillet 2015

un bon roman qui nous fait découvrir la vie en solitaire est ce si facile de tout abandonner ?

La femme au carnet rouge (Antoine Laurain)

note: 4la femme au carnet rouge Patricia - 10 juillet 2015

Super petit roman qui nous dépeint la société actuelle les personnages sont très attachants

Du pétrole sur l'eau (Helon Habila)

note: 5du petrole dans l'eau Danielle - 1 juillet 2015

Les 2 reporters découvrent leur pays ravagé par la guerilla, des exécutions sommaires. Lecture relativement aisée bien que nombreux flash back la compliquent un peu mais très réaliste. A la recherche de cette femme mais aussi de la vérité.. et d'un bon reportage..

Bahamas gros caractères (Maurice Denuzière)

note: 1Bahamas(Le pont de buena vista) Daniel - 25 juin 2015

Intéressant sauf que le volume 2 comporte une coquille à l'impression: les pages 321 à 352 sont celles du volume 1 et il manque environ 30 pages au volume 2, ce qui enlève quelques intrigues à l'histoire.

J'aurais adoré être ethnologue... (Margaux Motin)

note: 5J'aurais adoré être ethnologue... - 31 mai 2015

Un éclat de rire à chaque page !

Voltaire mène l'enquête
Élémentaire mon cher Voltaire ! (Frédéric Lenormand)

note: 2élémentaire mon cher Voltaire - 27 mai 2015

très sympathique, comme d'habitude avec F. Lenormand ; l'intéret porte sur le style de vie de cette époque et des découvertes.....
à recommander à tous publics de 15 à .... ans

Belém (Edyr Augusto)

note: 3belem - 27 mai 2015

le style est vif pour un roman très sombre. Quelques passages violents à la limite du supportable. Fin très pessimiste, reflet, sans doute, d'après l'auteur, du monde d'aujourd'hui au Brésil...

Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère... et retrouvé l'amour (Scott G. Browne)

note: 5Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère... et retrouvé l'amour - 27 mai 2015

Truculent ! Moi qui ne suis pas forcément attirée par les histoires de zombies, j'ai beaucoup ri de cet humour noir décapant à la "Shaun of the dead". Si vous voulez passer un bon moment, je vous le conseille ! C'est divertissant et en même temps, une bonne critique du comportement humain face aux minorités. Le deuxième volume est un peu une redite en revanche.

Les ombres de l'hiver (Tim Winton)

note: 4les ombres de l'hiver Eva - 22 mai 2015

Ce roman se lit tout d'une traite dès qu'on l'aborde.Une sorte de complainte à 3 voix.Un événement rapproche ces voisins si différents ,vivants dans une zone désertique de l'Australie :une ombre,une bête,leurs remords,on ne sait trop.Et tout ce petit monde revit des secrets douloureux.Une belle écriture mélancolique ,des métaphores saisissantes,et des cauchemars qui s'entrecroisent."La pression de l'ombre existe"(Victor Hugo),souligne l'auteur.
J'ai relu le livre une 2ème fois,pour me replonger dans l'atmosphère de cette terreur inexpliquée;la comprendre après l'avoir ressentie

Fräulein France (Romain Sardou)

note: 4fraulein france - 17 mai 2015

Nous allons de surprise en surprise dans ce roman que j aurai aimé lire d une seule traite
histoire émouvante d'une dame qui a une force de caractère exceptionnelle

Sandman n° 1 (Sam Kieth)

note: 5Excellent, poétique M^2 - 14 mai 2015

Très bonne série graphique pour adulte, des histoires prenantes, mêlant référence diverses et poésie. A découvrir

I am a hero n° 1 (Kengo Hanazawa)

note: 5Génial Aurélien - 24 avril 2015

Les Etats-Unis ont The Walking Dead, le japon a I am a hero

Juliette dans son bain (Metin Arditi)

note: 4juliette dans son bain - 23 avril 2015

A la fois intrigue policiere et description du mileu bourgeois Metin Arditi dresse le portrait d'un homme ambigu, tiraillé entre le succès et l'isolement, le talent et l'ambition, le cynisme et l'humanité. Une grande vie, un grand personnage

En France (Florence Aubenas)

note: 3Très intéressant Marie-Claude - 23 avril 2015

J'ai trouvé cet ouvrage très intéressant. C'est écrit dans un style journalistique mais avec aussi une certaine empathie, dans la même veine que "le quai d'Ouistreham". Il s'agit d'une sorte de kaléidoscope de la France d'aujourd'hui, un portrait des Français : ceux d'Henin-Beaumont au lendemain des élections de 2012, ceux qui ont voté FN, ceux de la France rurale qui fréquentent la CAF, les jeunes qui n'ont plus de travail ni d'espoir. Un constat assez négatif, déprimant mais malheureusement réaliste.

Mary Barton (Elizabeth Gaskell)

note: 5Mary Barton - 12 avril 2015

Apprentie couturière après la mort de sa mère, Mary est une belle jeune fille, impulsive et rêveuse. Alors que son ami d’enfance, Jem, lui voue un amour aussi éperdu que sincère, elle n’a d’yeux que pour Harry Carson, fils du patron d’une filature. Son rêve d’un avenir plus confortable pour elle et son père l’aveugle au point de rejeter avec véhémence la demande en mariage de Jem. Ce n’est qu’alors qu’elle comprend qu’elle n’a cessé de se fourvoyer sur ses sentiments. Mais la route sera longue et douloureuse pour espérer voir l’amour véritable triompher. la réalité sociale du Manchester du milieu du xixe siècle est dépeinte par Elizabeth Gaskell avec soin et compassion et, si la morale chrétienne n’est pas absente de cette représentation de la souffrance des plus pauvres, elle ne lui enlève en rien sa pertinence.

Belém (Edyr Augusto)

note: 4Belém Evelyne - 3 avril 2015

Ce roman sombre est au-delà du roman policier et nous plonge dans les nuits chaudes de Belém et au cœur d’une ville que l’auteur connait bien avec ce qui s’y cache de prostitution, drogue, corruption. Il semble bien difficile à ceux qui le souhaitent d’échapper à la collusion entre la pègre et la richesse locale qui les entraîne dans une spirale infernale. L’inspecteur a une personnalité attachante. Il n’est pas parfait et son addiction à l’alcool lui a valu des problèmes professionnels et familiaux. Mais il a une certaine intégrité morale qui le rend sympathique.

Je ne suis pas une grande lectrice de romans policiers, mais celui-ci est servi par une écriture pure. Les phrases sont brèves et le style cru n’est jamais vulgaire.

Il est certain que je vais lire un autre livre de cet auteur.
Un coup de cœur !

Baronne Blixen (Dominique de Saint Pern)

note: 5Baronne Blixen Evelyne - 3 avril 2015

Si la première partie semble assez hagiographique et nous présente une Karen Blixen éprise de liberté, à la fois fragile et forte, émouvante, avec la deuxième partie nous découvrons d’autres facettes de sa personnalité bien plus complexe qu’elle n’apparaissait au départ, une femme captatrice et manipulatrice, qui aime exercer son pouvoir sur ceux qu’elle tient en esclavage, mais dont l’esprit brillant et original et fascinant séduit ceux qui croisent sa route. Elle répond aux sollicitations mondaines qui sont celles d’un écrivain à succès ( on parle d’elle pour le prix Nobel) et entretient des relations avec des écrivains et intellectuels Danois. Clara Selborn (ou plutôt Dominique de Saint Pern) raconte en particulier l’amitié ambigüe qui l’a liée au jeune poète Thorkild Bjornvig de trente ans son cadet et qui semble avoir été sa dernière grande passion.

J’ai eu énormément de plaisir à lire ce livre bien documenté et servi par l’écriture fluide de l’auteur


Un coup de cœur !

L' Aveuglement (José Saramago)

note: 4L'aveuglement - José Saramago Dominique - 24 mars 2015

Excellent, comme toujours avec J. Saramago. Un bel exemple de belle et bonne littérature alliant écriture, humour, réflexion. Plaisir à ne pas bouder.

La compagnie des menteurs (Karen Maitland)

note: 4la compagnie des menteurs - 18 mars 2015

excellent roman historique. L'histoire se déroule au moment où sévit la peste en Angleterre vers 1120.
La fin est très surprenante.

La malédiction du Norfolk (Karen Maitland)

note: 2la malédiction du Norfolk - 18 mars 2015

très intéressant d'un point de vue historique. J'ai nettement préferé "la compagnie des menteurs".

Le dernier arbre (Tim Gautreaux)

note: 5le dernier arbre - 20 février 2015

la Louisiane au lendemain de la 1ère guerre mondiale. La vie très rude dans une scierie au milieu des marécages, alligators et serpents. La violence y règne mais aussi l'amour fraternel, conjugual. Il se passe beaucoup d'évènements et l'on a quelques difficultés à quitter ce livre passionnant.

Vue cavalière (Wallace Stegner)

note: 5Vue cavalière Evelyne - 16 février 2015

Cette œuvre bouleversante est l’occasion d’une réflexion sur la vie, trop brève, et sur la difficulté de vieillir avec la mort toujours plus proche.

C’est un roman intimiste et sensible. L’amour qui unit Joe et Ruth est solide, fait de respect, de souvenirs partagés, d’attentions touchantes, mais aussi de non-dits...

Mais c’est aussi une réflexion éthique.
C’est une œuvre merveilleusement bien construite, soutenue par une écriture poétique.
Ce livre me semble autre chose qu’une chronique du désenchantement, comme il est écrit en quatrième de couverture. L’amour de la nature est si fort et l’envie de vivre de Joe si importante que j’y vois un hymne à la vie et à la nature.

Un grand coup de cœur !




Le bourreau de Gaudi (Aro Sáinz de la Maza)

note: 5le bourreau de Gaudi - 31 janvier 2015

un livre qui tient en haleine et que l'on quitte à regret. Tous les ingrédients d'un bon roman policier y sont : corruption, inspecteur "border line" mais très compétent et intègre, franc maçonnerie et qui donne un autre visage de Bardelone.

Pars avec lui (Agnès Ledig)

note: 3pars avec lui - 29 janvier 2015

un petit roman sympa une bonne leçon de vie facile à lire.
dans le même esprit juste avant le bonheur et marie d'en haut

Eva dort (Francesca Melandri)

note: 5Eva dort Evelyne - 16 janvier 2015

Ce roman est autre chose qu’une histoire d’amour. Il m’a fait découvrir la situation politique de cette région du sud Tyrol, germanophone, passée en 1919 de possession de l’empire Austro-hongrois à celle de l’Italie par décision des grandes puissances sans tenir compte des souhaits des habitants. Par la suite, Hitler signa un pacte qui accentua ce drame en proposant la citoyenneté allemande à ceux qui le voudraient, mais pour cela ils devraient quitter leur terre natale et rejoindre le territoire allemand…La guerre obligea un bon nombre de ces aspirants au départ à rester sur place… et en conséquence, ils furent italianisés de force et avec discrimination. Cette région fut gérée comme on déplace des pions sans une once d’humanité. De cette brutalité faite aux hommes de cette région découla par la suite des actes de violence dans les années 60/70 avec des attentats suivis de répressions policières et militaires.
Le lecteur est tenu en haleine par l’intérêt d’une fiction qui se greffe sur une douloureuse page d’histoire.

L'invention de nos vies (Karine Tuil)

note: 4l invention de nos vies - 10 janvier 2015

les 40 premières pages sont un peu longue mais après j'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir ces trois personnages jusqu'ou le mensonge peut il mener ?

L'homme du verger (Amanda Coplin)

note: 5l homme du verger - 31 décembre 2014

merveilleux exemple de tolérance et de solidarité.
Cet "homme du verger", un taiseux se remet en question, s'interrroge sur l'éducation. Pas de date ni d'année.On vit au rythme des saisons, des parfums, de la vie quotidienne, rythme qui semble paisible mais il se passe beaucoup d'évènements.
Un roman qui bouleverse.

Un homme heureux (Arto Paasilinna)

note: 4un homme heureux - 31 décembre 2014

la construction de ce pont est une métaphore de ce que devrait être la tolérance et l'union entre les individus. Le style est bref, drôle. Un petit moment de bonheur à lire cet ouvrage.

Crime d'honneur (Elif Shafak)

note: 5Crime d'honneur Evelyne - 30 novembre 2014


J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce roman riche d’informations sur cette population kurde. L’auteur nous fait vivre et participer par son écriture aux craintes, aux douleurs et aux rares joies des femmes kurdes. Cette société est prisonnière de traditions qui les amènent à placer leur honneur sur le comportement de leurs femmes.
Le fait que l’auteur tout au cours du roman, de chapitre en chapitre, jongle avec les lieux et le temps m’a constamment obligée à revenir des pages en arrière pour m’y retrouver. Même si j’ai fini par m’habituer à cette écriture qui livre les différentes facettes de cette histoire familiale.

Avant d'aller dormir (S. J. Watson)

note: 4Avant d'aller dormir Evelyne - 30 novembre 2014

J’ai beaucoup aimé ce roman policier qui m’a tenue en haleine et je me suis laissée prendre par cette enquête bien que j’ai soupçonné rapidement le dénouement de l’histoire.
C’est un thriller efficace qui m’a fait progressivement ressentir l’angoisse de Christine.
J’ai cependant été déroutée par des incohérences au fil de l’histoire. Il est vrai que la trame de l’histoire peut favoriser quelques invraisemblances dont l’écriture se ressent.

La vie obstinée (Wallace Stegner)

note: 5La vie obstinée Evelyne - 26 novembre 2014

Wallace Stegner décrit merveilleusement la nature foisonnante de cette campagne californienne. Rien n’est figé, même si c’est un crève-cœur pour Joe, ce lieu magique se transforme progressivement. Joe, le vieil homme atrabilaire qui s’est renfermé sur lui-même, s’ouvre aux autres par le miracle de ses relations avec Marian qui devant la mort a choisi ce qui pour elle est vivre : «Elle m’a fait toucher du doigt, dit Joe, la stupidité de toute tentative de se replier dans sa coquille pour se soustraire aux ennuis et au malheur. » « Effacerais-je, si je le pouvais, Marian de ma conscience imparfaite ? Renoncerais-je au plaisir de sa compagnie pour m’épargner la tristesse de sa disparition ? En reviendrais-je à ma propre solution, qui était le sommeil crépusculaire, afin d’esquiver la souffrance qu’elle apporta avec elle ? Jamais de la vie.» Dans ce livre où la vie et la mort s’entremêlent, la vie obstinée
l’emporte.

Pisteur n° 1-1 (Orson Scott Card)

note: 4Pisteur Léo - 12 novembre 2014

très prenant et y a-t-il une suite 3 ?
merci pour une réponse.
Léo

La Peur du Louvre (Claude Delafosse)

note: 5La peur au louvre - 31 octobre 2014

j'adore se livre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!:B

La fourrure de ma tante Rachel (Raymond Federman)

note: 5Une vie qui démarre à Montrouge Serge - 21 octobre 2014

La rue Louis Rolland, La rafle du Vel d'Hiv qui envoie la famille d'un gamin au four crématoire... la vie d'esclave dans le sud de la France, le retour à Montrouge (et Paris), le reste de la famille, le départ en Amérique, le jazz, Beckett...

Toute une vie racontée en zigzag et non sans humour. Tout montrougien doit connaître cet écrivain.

Le club Jane Austen (Karen Joy Fowler)

note: 3le club Jane Austen Eva - 10 octobre 2014

Mieux vaut connaître parfaitement les oeuvres de J.Austen avant de se lancer dans la lecture de ce roman sinon vous ferez juste connaissance avec la vie(banale) des membres du Club.

Mon Antonia (Willa Cather)

note: 5Mon Antonia Evelyne - 5 octobre 2014

En toile de fond des vies dont nous parle Willa Cather on découvre le peuplement du Nebraska avec des immigrants originaires de diverses régions d’Europe qui devront surmonter la rigueur du climat et supporter des conditions de vie très dures. Leurs espoirs, leurs combats, leurs déceptions, leurs réussites et leurs échecs se manifestent à travers ces cheminements. Les États-Unis sont en train de se construire.

J’ai eu un gros coup de cœur pour cette histoire pleine de tendresse, servie par une belle écriture classique et poétique