Eleanor & Park (Rainbow Rowell)

note: 4eleanor and park Patricia - 25 février 2019

Un roman bien sympa.
On rit, on pleure.
J’ai été [...]

Les vacances du petit Renard (Arthur Cahn)

note: 1Les vacances dU petit Renard Eva - 26 février 2019

Paul n'est pas le petit Renard des livres [...]

Le géant, la fillette et le dictionnaire (Jean Leroy)

note: 5Un univers fantastique Espace jeunesse - 20 février 2019

Plongez au cœur d’un univers mystérieux, étrange et relevant [...]

Pile ou face n° 1 (Hope Larson)

note: 5A l’abordage ! Espace jeunesse - 20 février 2019

Pour survivre en l’absence de leur père adoptif, les jumeaux [...]

Calendrier
« mars 2019 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
25262728123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

  Vos coups de coeur  

 

Les vacances du petit Renard (Arthur Cahn)

note: 1Les vacances dU petit Renard Eva - 26 février 2019

Paul n'est pas le petit Renard des livres d'enfants mais un ado qui s'ennuie sur ses mottes de paille et qui donne libre cours à ses pulsions sexuelles. A ne pas mettre entre toutes les mains...

Nos vies désaccordées (Gaëlle Josse)

note: 4Nos vies désaccordées Eva - 26 février 2019

Assez envoûtant. L'histoire d'un virtuose du piano et d'une jeune femme. Coup de foudre entre la musique et la peinture puis la folie, la séparation. A la fin de chaque chapitre, un paragraphe en italique, comme un œil extérieur qui analyse et juge les actions du pianiste. Pas de fin nette mais peut-être une promesse de renaissance de l'art au-delà de la folie.

Une pièce montée (Blandine Le Callet)

note: 3une pièce montée Eva - 26 février 2019

Chaque chapitre porte la voix d'un personnage lors d'un mariage. Livre peu épais mais intéressant ; comment le même événement est ressenti et interprété avec des réminiscences pour chacun.

Patte de velours, oeil de lynx (Maria Ernestam)

note: 3patte de velours et oeil de lynx Eva - 26 février 2019

Ou le pouvoir des chats ! Lorsque le jeune couple s'installe à la campagne pour avoir un jardin, du calme et pour le bien de leur chat, leurs voisins les accueillent aussitôt, ce qui n'est pas le cas de leur chat. Entre ce chat belliqueux et le nouveau venu s'installe vite un bras de fer. Mais est-ce seulement une hostilité de ce chat ? L'ambiance drôle et décontractée des débuts vire bientôt à l'oppression.

Eleanor & Park (Rainbow Rowell)

note: 4eleanor and park Patricia - 25 février 2019

Un roman bien sympa.
On rit, on pleure.
J’ai été en admiration devant cette jeune fille qui sait affronter son beau père malgré sont comportement ainsi que les méchancetés de ces jeunes filles à l’école.
Park tant qu’à lui surpasse sa timidité.
Une vrai d’histoire d’amitié.
La fin est surprenante.
Un livre young adulte qui m’a fait passé un bon moment.

Donne-moi quelque-chose qui ne meure pas (Christian Bobin)

note: 5donne moi quelque chose qui ne meure pas Patricia - 24 février 2019

Quelle découverte la meilleure façon de découvrir Bobin dont une challengeur nous a fait les éloges.
qe livre plutôt un album est Magique.
Le texte ainsi que les photos sont superbes
Ce livre se déguste c'est la vie la mort l'Amour les Hommes les Femmes la Société.
Je l'ai adoré et je garde les références pour l'offrir à au moins deux personnes qui je sais l'apprécieront.
J'ai eu envie de recopier presque tout le texte tant cela donne à réfléchir bref c'est la vie.
Lisez le j'aimerai avoir vos impressions.

L'infinie patience des oiseaux (David Malouf)

note: 3l'infinie patience des oiseaux Patricia - 23 février 2019

Je ne mets que 3 étoiles car j'aurai aimé resté un peu plus en Australie avec ce livre. J'ai beaucoup mieux aimé la première partie où on découvre la faune et la flore de l'Australie. Dans la deuxième partie nos héros australiens partent faire la guerre en Europe et nous voici dans un classique roman sur les tranchées intéressant néanmoins.
Je vais me mettre en quête de livre de Malouf que je viens de découvrir.

Valentine ou La belle saison (Anne-Laure Bondoux)

note: 4valentine ou la belle saison Patricia - 23 février 2019

Un vrai moment de plaisir.
Comment s'accommoder d'un secret de famille quand il est question d'héritage.
Ce roman est un peu policier il n'y a pas de sang mais il faut mener l'enquête.
Avec pour toile de fond les élections présidentielles de 2017, ce roman nous fait sourire quand sont évoqués les conversations des personnages que ce soit à PARIS où à la campagne.
Un bon roman que je ne peux que vous conseiller.

Un chien de saison gros caractères (Maurice Denuzière)

note: 4un chien de saison Patricia - 23 février 2019

Un livre tip top pour retrouver le sourire.
Pas de la grande littérature mais un bon moment de détente.
Notre héro prend en pension le chien d'une famille amie et que va-t-il advenir ?
C'est l'histoire d'un chien très envahissant plein de malice mais qui nous devient bien sympathique mais que l'on aime mieux voir chez les autres.

Khalil (Yasmina Khadra)

note: 4khalil Danielle - 19 février 2019

Le 13 novembre 2015, la ceinture d'explosifs de Khalil n'explose pas. Il cherche refuge, se sent seul et abandonné. Sa sœur jumelle décèdera dans un attentat à Bruxelles. Il s'interroge et se demande s'il a fait les bons choix. Sobre et puissant ce livre soumet, à nous aussi beaucoup de questions, sur la "motivation" des terroristes.

Le réveil du coeur (François d' Epenoux)

note: 4le reveil du coeur Patricia - 13 février 2019

Oh quel beau roman !
Un ode à la nature
Que l'affection de Malo pour son grand père est attendrissante
Plein de jolies scènes pleines de tendresse, j'en ai eu larme à l’œil.
Que vous dire de plus découvrez ce joli roman, très apaisant, pas mélo du tout c'est la vie.
Faut s'adapter et reconnaître ce qui est bien ce qui est mal dans le progrès faut rien rejeter.
J'ai hâte de continuer à découvrir cet auteur.

Six fourmis blanches Gros caractères (Sandrine Collette)

note: 4six fourmis blanches Patricia - 11 février 2019

Un bon polar qui sans trop de sang m'a fait découvrir le monde de la randonnée en Albanie au plus profond de la montagne.
Le monde des avalanches est très bien décrit ainsi que celui du sauvetage.
Au chaud sous ma couette, j'ai imaginé ces pauvres victimes prisent par la tempête
Les pages se tournent toutes seules.

L'homme qui s'aime (Robert Alexis)

note: 1L'homme qui s'aime Eva - 11 février 2019

Un jeune dandy d'une grande beauté promène son ennui dans tous les salons parisiens avec son amie Lucile, jusqu'au jour ou une Comtesse le pousse à s'habiller en femme. Et c'est la révélation : en se voyant dans le miroir il tombe amoureux de cette femme. Mais ce n'est pas le mythe si connu revisité... Il se marie à Naples, devient "femme perdue" des ruelles italiennes, tient un salon littéraire à Paris. Est-ce vraiment une quête d'identité du héros ou un simple amusement d'oisif ? Livre plutôt dérangeant et sombre, la joie ou la satisfaction n'apparaissent pas vraiment lors des changements de personnalités.

Nous, les vivants (Olivier Bleys)

note: 4nous les vivants Patricia - 3 février 2019

Grace à ce roman j'ai découvert l'hélicoptère.
Cet engin qui sauve des vies mais dont on ne parle pas.
Le héros est un pilote d'hélicoptère pris au piège de cette nature glaciale et du monde des Andes.
Comment faire face à l'illusion et à la réalité de ce monde et de cette société

Le lion (Joseph Kessel)

note: 4le lion Patricia - 3 février 2019

J'ai relu ce livre, plutôt j'ai lu ce livre dont je n'avais pas de souvenirs sauf le titre et l'auteur.
Agée de mes 62 ans, je l'ai lu pour un challenge autour des animaux.
C'est le premier titre qui m'est venu à l'esprit.
En un mot il est MAGNIFIQUE.
L'amour de cette fille avec King, la description des paysages, la simplicité du ton, les personnages tout est très bien décrit.
J'ai adoré, n'hésitez pas à lire ou relire ce classique.

Une reine de trop (Jean-Paul Malaval)

note: 4une reine de trop Patricia - 3 février 2019

Il m'arrive de temps en temps de lire un livre de cette collection où l'on découvre les paysages et nos régions.
Avec celui-ci j'ai passé un magnifique moment dans le Lubéron.
Mais il n'y a pas que le Lubéron, il y l'histoire de ces petites abeilles que je n'aime pas mais qui m'ont séduites de part leur comportement.
Le parallèle entre notre société et le monde des abeilles est très original et réel.
Chambouler sa vie avec les codes imposés par la société est-ce possible ?
J'ai eu envie de recopier plein de passages.
C'est presque un coup de cœur

L'hiver du mécontentement (Thomas B. Reverdy)

note: 4l'hiver du mécontentement Patricia - 3 février 2019

Ce livre nous raconte une période de la vie à Londres que je ne connaissais pas.
Comment vivre une période difficile en essayant soi-même d'aller de l'avant ?
Le parallèle entre la vie de notre jeune comédienne qui essaye de s'en sortir et le personnage Richard III qu'elle incarne au théâtre est très intéressante.

La femme au miroir (Éric-Emmanuel Schmitt)

note: 4la femme au miroir Patricia - 3 février 2019

J'étais impatiente de découvrir un nouveau roman d' Éric-Emmanuel Schmitt car généralement je ne suis pas déçue! J'ai eu un peu de mal a rentrer dans le roman, les personnages sont attachants mais je ne comprenais pas le fil conducteur du roman et ou l'auteur voulait en venir.

Et puis j'ai soudainement été happé, et prise une envie de connaitre le destin de ces trois femmes hors du commun. D'abord il y a Anne qui vit au temps de la renaissance, Hanna qui vit a Vienne au début du XXe et puis enfin Anny, actrice a Hollywood. Rien en commun donc et pourtant ces trois femmes ont le courage et la détermination d'aller au bout de leurs rêves, de leurs convictions.

Je serai bien incapable d'en choisir une et de dire que je l'ai préféré car toutes trois apportent un petit quelque chose au roman. J'ai beaucoup aimé le mélange des genres : on découvre différentes époques et pour le personnage d'Hanna c'est a travers des lettres qu'elle se livre a nous lecteur.
La fin m'a beaucoup émut et touché, je n'en dirais pas plus pour ne pas dévoiler l'intrigue mais je vous recommande vraiment ce livre qui est magnifique.

Les hauts de Hurlevent (Emily Brontë)

note: 4les hauts du hurle vent Patricia - 3 février 2019

Encore une histoire qui m'a profondément ébranlée.
Dès les premières pages, l'auteure nous entraîne dans ce tourbillon familial des plus destructeurs qui va engendrer une terrible vengeance.
L'amour qui lie Heathcliff et Catherine est le ciment de ce roman si oppressant. Ce qui aurait pu être une belle histoire, par l'incompréhension et les principes qu'elle chamboule, laisse dans son sillage malheur et folie.
Ce très beau roman est un pur bijou dans l'analyse psychologique des personnages.
Emily Bronte décortique l'âme humaine avec précision et nous offre le portrait d'un homme torturé et rongé par le chagrin qui pousse la colère et la haine à la limite du supportable, pour lui et ceux qui seront amenés à l'entourer.
Jamais un amour impossible n'aura été si fort et si beau, ce récit m'a retourné le cœur et m'a énormément marquée. A lire et à relire!

Le jour où les lions mangeront de la salade verte (Raphaëlle Giordano)

note: 4les jours où les lions mangeront de la salade verte Patricia - 3 février 2019

Mon deuxième Giordano est je ne suis pas déçue.
Je comprends son succès bien mérité à mon avis.
Ce roman est pétillant, un peu d'humour de tristesse de nostalgie en bref c'est la vie où il est impossible que chacun (e) ne se retrouve pas.
Et notre petite pelote très attendrissante.
Un très bon roman qui ne peut pas laissé indifférent(e) que je regrette d' avoir terminé, un très bon moment.

Cupidon a des ailes en carton (Raphaëlle Giordano)

note: 4cupidon a des ailes en carton Patricia - 3 février 2019

J'ai beaucoup aimé, je n'avais jamais lu Giordano.
L'occasion m'a été offerte avec son dernier roman pour un challenge.
Inutile de vous dire que je vais me précipiter pour me procurer les autres.
Ce roman est loin d'être feel good .
L'amour, me direz-vous, comment le vivre, le percevoir, qu'est-ce vraiment ?
Ce livre est réflexion sur la vie, on ne peut pas y rester indifférent.
En un mot lisez-le, j'ai été très surprise.

Ne reviens pas sur tes pas (Catherine Moret-Courtel)

note: 3Ne reviens pas sur tes pas Eva - 3 février 2019

Une jeune veuve au quotidien laborieux part rejoindre son fils au Chili. Elle découvre un milieu de riches entrepreneurs anciennement exilés politiques en France ; rappel de la politique chilienne (Allende,Pinochet) et aussi le problème de l'usurpation des terres des Indiens mapuches. La nature l'enchante, malgré les tremblements de terre, ses habitants aussi. Va-t-elle retourner à son quotidien ingrat ? Optimiste et dépaysant.

L'affaire Lolita (Penelope Fitzgerald)

note: 3L'affaire Lolita Eva - 3 février 2019

Espérant faire revivre un village, Florence se heurte aux notables. A lire pour l'atmosphère particulière aux petits villages anglais. Miss Marple ne déparerait pas pour déjouer les complots qui se dressent contre Florence qui n'a que l'ambition d'ouvrir sa librairie. Mais les âmes bien pensantes des lieux ne l'entendent pas de cette oreille !

Les belles ambitieuses (Stéphane Hoffmann)

note: 4les belles ambitieuses Patricia - 30 janvier 2019

Je devais lire ce livre depuis longtemps .
C'est fait et c'est une très bonne surprise.
Je ne savais pas trop ce qui m'attendait.
L'histoire tourne autour de l'ambition.
Où nous mène t 'elle ? Peut-on faire sans elle ?
Est elle source de réussite professionnelle ?
Et l'Amour dans tout cela.
Faut il ambitionner au grand Amour. ?
Ce livre est une chronique des années 1970 1980 dans la sociéte politique parisienne qui m'a donné envie de me documenter sur cette période.

Un clafoutis aux tomates cerises (Véronique de Bure)

note: 4Un clafoutis aux tomates cerises Evelyne - 24 janvier 2019

Jane, une vieille dame de 90 ans, tient un journal sur une année, au fil des saisons. Elle habite seule dans une grande maison en pleine campagne près de Vichy. Elle raconte les petits riens de sa vie avec lucidité. Elle sait profiter des plaisirs que l’existence lui apporte, ses promenades dans les bois, ses parties de cartes, les déjeuners ou goûter avec ses amis , la messe du dimanche, ses petites escapades en voiture pour aller à la ville faire ses courses, les échanges avec « la petite Angèle », sa femme de ménage et avec ses voisins. Elle aime la convivialité et apprécie un petit verre de vin blanc ou de Crémant partagé avec ceux qu’elle aime. Elle cuisine avec amour et congèle en vue de repas futurs. Elle raconte cette vie toute simple avec humour et tendresse.
Rien de triste dans ce roman où il ne se passe quasiment rien, rythmé en quatre parties par les saisons. L’écriture est légère et l’auteur livre un roman tout chaud, tout rond. La narratrice s’achemine paisiblement vers la mort. Il faut dire qu’elle n’est pas malade et relativement alerte pour son âge. J’ai aimé ce roman de la grande vieillesse qui est positif, Mais est-ce un livre qui peut intéresser la jeune génération? l’auteur pointe le décalage des gens âgés face à des technologies nouvelles ou au numérique, un changement social tellement rapide et si important qu’il peut aussi ne pas être imaginé.

La part des flammes (Gaëlle Nohant)

note: 4La Part des flammes Evelyne - 24 janvier 2019

Trois destins de femmes s’entrecroisent. Des femmes qui ont cherché à exister et vivre selon leurs désirs dans une société particulièrement corsetée.
L’une a eu une existence historique, la duchesse d’Alençon, petite soeur de la célèbre impératrice d’Autriche, Sissi. Déçue par son mariage, elle a dû rompre avec un homme qu’elle a profondément aimé. Elle a finalement trouvé son équilibre en dédiant sa vie au soutien et aux soins des pauvres, en particulier des tuberculeux, maladie fort contagieuse et mal soignée à cette époque.
Les deux autres portraits sont le fruit de l’imagination de l’auteur, ceux de la jeune Constance d’Estingel et celui de la jeune veuve, Violaine de Raezal. Le fond de l’histoire est un événement historique et dramatique: l’incendie du Bazar de la Charité. La duchesse d’Alençon y tenait un stand et elle avait proposé à Constance et Violaine de venir l’aider. C’est là que se noue leur amitié.
Lla duchesse d’Alençon perdra la vie au cours de cet incendie.

Le contexte historique est intéressant. L’auteur décrit la société aristocratique de la fin du 19ème siècle, très conventionnelle. On découvre aussi les internements abusifs qui permettent la mise à l’écart de personnes qui dérangent. Les personnages de ce roman sont attachants. C’est un livre d’une écriture fluide qui se lit facilement.

Bon rétablissement (Marie-Sabine Roger)

note: 3bon rétablissement Patricia - 24 janvier 2019

Un livre sympa comme d'habitude avec Marie Sabine Roger je n ai pas été déçue
Ce livre nous parle du quotidien à l'hôpital d'une personne d'une soixante d'années très réaliste.
Situation vécue ou pas par chacun d'entre nous c'est la vie.

Sauvages (Nathalie Bernard)

note: 4sauvages Patricia - 19 janvier 2019

Un très bon roman qui se passe au milieu de la forêt.
La nature est très austère, les personnages qui sont en charge des enfants aussi.
Pas beaucoup d'humanité dans cette histoire, j'ai même eu du mal à m'attacher à ces enfants qui pourtant le mérite.
Il est difficile de vivre, il faut s'accrocher.
La forêt vit malgré tout, va t elle réussir à sauver notre héros ?
Par moment, âme sensible s'abstenir.

Grossir le ciel (Franck Bouysse)

note: 5grossir le ciel Danielle - 16 janvier 2019

ce livre classé dans les "romans" frôle le roman policier. Gus personnage très attachant, a un passé plutôt triste, fait face seul pour entretenir sa propriété. Son seul voisin Abel est aussi mystérieux et réservé. Beaucoup de retenue dans ce roman dont l'atmosphère devient de plus en plus pesante, ce qui rend ce livre passionnant.

La baleine thébaïde (Pierre Raufast)

note: 3la baleine thebaide Patricia - 15 janvier 2019

J'ai été surprise par ce livre.
Difficile pour moi de dire ce que j'en pense.
La fin de la première partie était passionnante, la seconde commence vraiment différemment et je me suis un peu perdue.
La vie de cet équipage est bien étrange.
Après avoir fermé ce livre je cherche quoi en dire.
Ce livre est un hommage à la science, aux découvertes mais il me fait un peu peur. A quoi cela va nous mener(piratage informatique ,tests ADN ? molécules contre certaines maladies etc).

Loup y es-tu ? (Janine Boissard)

note: 4loup y es tu ? Patricia - 12 janvier 2019

Je suis une fidèle de Janine Boissard que je lis depuis mon adolescence.
Ce roman m'a un peu surpris certes c'est un secret de famille mais qui par moment frise le roman policier.
C'est une véritable intrigue .
Un bon moment.

Les idéaux (Aurélie Filippetti)

note: 4les idéaux Patricia - 11 janvier 2019

Roman assez original.
J'ai été attirée par la couverture très sobre.
Ce livre nous raconte un amour impossible.
Comment former un couple quand tout nous sépare (milieu, idées politiques, religion).
Ce livre nous explique aussi les mystères, les alliances du monde politique.
Les politiques agissent-ils vraiment pour le bien des autres ou leur intérêt personnel ?
Les alliances ne sont-elles pas éphémères ?
Une célébrité peut-elle préserver son intimité ?
J'ai beaucoup aimé ce roman d'un genre nouveau pour moi.

Agatha Raisin enquête n° 2
Remède de cheval (M. C. Beaton)

note: 4remede de cheval Patricia - 10 janvier 2019

Pourquoi pas 5 étoiles je ne sais pas
Une nouvelle enquête d’Agatha, sympa comme celle que j'avais aimé.
Je souhaite lire les autres tomes.
Un moment sympa, une histoire un peu loufoque mais qui fait sourire et en fait un bon moment de détente.
Un polar pas sanguinolent comme je les aime de temps en temps

Un emploi sur mesure (Sven Hansen-Løve)

note: 5un emploi sur mesure Danielle - 9 janvier 2019

On ne sait jamais si on est dans le rêve ou la réalité. Un emploi sur mesure où la finalité des actions reste floue.
C'est finalement très accrocheur et on s'attache au héros.

A son image (Jérôme Ferrari)

note: 1à son image Patricia - 3 janvier 2019

Un roman qui m'a bien plu et qui me donne envie de lire J Ferrari.
Ce livre dont le thème central est la photo nous explique l'importance que peut être avoir une photo dans la société.
Photo de malheur (guerre attentat) de bonheur (mariage ) ou force de témoignagne.
Dans ce court roman est aussi évoqué le rapport de la religion avec tous les phénomènes de la société.
Un roman sur la Corse et le FLN.
Que de bons ingrédients dans cette histoire, un peu de violence dans les descriptions de guerre qui font froid dans le dos mais qui ne sont pas nombreuses heureusement.

Barbe bleue (Amélie Nothomb)

note: 4barbe bleue Danielle - 22 décembre 2018

Une version moderne de ce conte écrite avec des dialogues vifs drôles... et une fin surprenante !

A l'orée du verger (Tracy Chevalier)

note: 4A l'orée du verger Evelyne - 19 décembre 2018

Ce roman tout en racontant la dure vie des pionniers des Etats-Unis dans la première moitié du 19ème siècle, nous livre l’organisation de ceux qui voulaient participer à la connaissance et à l’extension des cultures d'arbres et de plantes diverses propres aux deux continents, mais aussi aux prémices du tourisme. Nous découvrons une terre qui a fourni des espèces végétales rares à l’ Europe en mal d’exotisme.

Tracy Chevalier raconte cette page de l’histoire en entrecroisant plusieurs genres littéraires: le monologue intérieur de la mère, les lettres de Robert, celles de Martha qui n’atteindront pour ainsi dire jamais leur destinataire, les descriptions de la nature époustouflante de l’ouest américain. Cette saga familiale est pleine de charme avec une belle écriture romanesque.

Pense aux pierres sous tes pas (Antoine Wauters)

note: 4pense aux pierres sous tes pas Patricia - 19 décembre 2018

J'ai aimé ce roman qui nous raconte la vie d'une paire de jumeaux maltraités par leur parents (enfants non désirés).
En l'absence de l'amour de leurs parents, ils se réfugient dans les bras l'un de l'autre.
Faut-il condamner ?
Où et comment se réfugier dans l'Amour que ces enfants mal traités ne trouvent pas ailleurs.

KO (Hector Mathis)

note: 3K O Patricia - 17 décembre 2018

Le roman étant assez court, je n'ai pas réussi à m'attacher à ces "paumés" de la vie. Pris d'un sursaut d'énergie, ils essaient de vivre ailleurs pour mieux s'en sortir.
Un travail, l'amour ce serait presque bien mais la maladie les rattrape, que faire ?
Trop de sujets de société dans un si petit livre, j'aurai aimé poursuivre la réflexion.

La danseuse de Mao (Xiaolong Qiu)

note: 5LA danseuse de Mao Evelyne - 14 décembre 2018

QIU Xiaolong poursuit sa dénonciation de la révolution culturelle et des années Mao, tout en critiquant les dérives du régime dans les années 1990, à travers les enquêtes de l’inspecteur principal Chen Cao, poète, amateur de cuisine que ce soit une cuisine familiale ou de restaurants raffinés, fin connaisseur de T.S. Eliot. Dans ce roman l’intrigue policière n ‘est qu’un prétexte pour l’auteur de livrer un portrait au vitriol de Mao et de son image intouchable d’empereur du 20ème siècle.
Nous sommes dans les années 1990 et le Parti veille toujours sur l’image du Président Mao. L’inspecteur Chen est chargé d’enquêter sur Jiao, la petite-fille d’une maîtresse de Mao, l’actrice Shang. Celle-ci est soupçonnée d’être en possession d’un objet ayant appartenu à Mao qui pourrait ternir l’image de ce dernier. Dans ces années de modification d’orientation politique on peut se permettre de critiquer la Révolution Culturelle, mais il est inconcevable de toucher à la personne du Grand Timonier.
J’ai beaucoup aimé ce roman qui mène Chen à Pékin et nous fait visiter avec lui la cité interdite et le mausolée de Mao. Je ne soupçonnais pas tous les travers du Grand Timonier…En même temps, il nous fait percevoir les bouleversements de la société à Pékin et Shanghaï. C’est une fine analyse de la société chinoise des années 1990.

Dans les forêts de Sibérie (Sylvain Tesson)

note: 5Réflexions sur la vie - à savourer Elena - 5 décembre 2018

Récit à savourer en petites doses, comme un bon thé. Ce livre nous ramène à l'essentiel de la vie, à la simplicité, il nous réapprend à observer la nature et tirer des enseignements des phénomènes naturels et des comportements animaux. Le temps se dilate au profit des questionnements sur ce qui compte réellement dans une vie humaine.

Cette maison est la tienne (Fatima Farheen Mirza)

note: 5Cette maison est la tienne Evelyne - 1 décembre 2018

Le lecteur découvre le quotidien d’une famille chiite dans un pays occidental. Les regards des divers membres de la famille livrent une photographie de leur vie. Le roman fait se succéder des épisodes de l’enfance des trois enfants de la famille, de la jeunesse des parents, et de la vie présente, ce qui demande parfois un petit temps d’adaptation au lecteur. Le va et vient dans ces souvenirs juxtaposés peut sembler désordonné, mais ils s’éclairent mutuellement et appuient le sens du roman. L’analyse des sentiments des membres de cette famille est très fine.
Le roman se divise en quatre parties qui placent les faits, puis les relations familiales et les perceptions que chaque membre de la famille a de ceux-ci. La quatrième partie est particulièrement émouvante. Elle livre le regard du père qui manifeste tout l’amour qu’il porte à sa famille et en particulier avec son fils avec lequel il a conscience de n’avoir pas su communiquer.

Ce roman pointe les difficultés qu’ont les jeunes de la nouvelle génération à grandir dans un pays où les valeurs sont différentes, voire opposées, à celles que leurs parents leur enseigne. Une partie des souvenirs font référence aux jours qui ont suivis le 11 septembre, le racisme qui s’est manifesté à l’égard des musulmans, la peur de ceux qui en sont les victimes.
Un premier roman très abouti qui puise certainement une part de vérité dans la vie personnelle de son auteur.

Le passage n° 1 (Justin Cronin)

note: 5A lire absolument! Julie - 26 novembre 2018

Je ne suis pas fan des livres de vampire mais ce livre va beaucoup plus loin. Il raconte la survie, l'espoir des derniers survivants acculés, la peut des manipulations génétiques...

Armada (Ernest Cline)

note: 4Pour tous les fans d'invasion ET Julie - 26 novembre 2018

Moins bien que son livre précédent et lent à démarrer, il reste un livre drôle, agréable à lire plein de clichés et de références, allant de star wars à la stratégie Ender.

Agatha Raisin enquête n° 3
Pas de pot pour la jardinière (M. C. Beaton)

note: 4Agatha raisin Qui s'y frotte s'y pique Tome 3 Evelyne - 11 novembre 2018

Les romans de M.C. Beaton qui ont pour héroïne Agatha Raisin, se dégustent comme un bonbon. L’intrigue est très sommaire et on ne peut pas dire que l’étude sociologique soit très poussée. Je leur trouve cependant un grand charme.
J’ai de plus en plus de sympathie pour les héros de cette série: Agatha, jeune retraitée impulsive, au mauvais caractère maladroite dans ses tentatives de séduction, au coeur de midinette; James Lacey fragile sous sa carapace; mais aussi pour les habitants chaleureux de ce petit village de la campagne anglaise. Un roman plein d’humour et qui donne le sourire à chaque page.

Chien-loup (Serge Joncour)

note: 5CHIEN LOUP Danielle - 19 octobre 2018

IL y a longtemps que je ne n'ai pas lu un roman aussi passionnant. Les chapitres alternent 2017 et le suivant en 1915. On découvre les évènements qui se sont déroulés pendant la guerre et qui pourraient justifier l'abandon de cette maison isolée. La présence du chien .. chien ? ou loup ? crée une atmosphère intéressante.

Sentinelle de la pluie (Tatiana de Rosnay)

note: 5La sentinelle de la pluie Eva - 16 octobre 2018

Le zouave a de l'eau jusqu'au cou, Paris est inondé. Une famille franco américaine se trouve bloquée dans la capitale et leur vie sera secouée par des remous et des rebondissements qui s'amplifient avec la crue. Chacun a un secret ou un refoulement qui va surnager pendant ces événements et la tension montera avec l'eau. Entre 2 chapitres, en lettres minuscules,un personnage confie un drame qui a conditionné sa vie d'enfant. Très prenant.

Les jardins de Silidhar (Zabel Essayan)

note: 4Les jardins de Silidhar Eva - 16 octobre 2018

Les souvenirs d'adolescence de la poète arménienne à Constantinople (de 1878 à 1892) puis pendant les vacances en bord de mer. Nous découvrons la personnalité des membres de cette grande famille : leurs contraintes, leurs aspirations de liberté, le respect et l'amour qu'ils se portent. C'est un peu "La Gloire de mon père" orientale. Quelques lignes narrent le début des atrocités perpétrées en Anatolie envers cette communauté.

Hubert (Ben Gijsemans)

note: 5Hubert Evelyne - 10 octobre 2018

Je ne suis pas une grande lectrice de BD, mais HUBERT m’a énormément touchée.
Un graphisme tout en délicatesse pour raconter l’histoire de ce petit homme entre deux âges, timide et réservé. En même temps Hubert Luyten n’est pas un être falot, c’est un solitaire, quelqu’un qui fuit toutes les relations humaines, mais auquel le lecteur s’attache au fil des pages. C’est un homme tout rond et les deux points que sont ses yeux derrière ses lunettes livrent toute sa vie intérieure. Il voue une grande passion à la peinture et passe ses loisirs au Musée des Beaux-Arts de Belgique. Il n’hésite pas à se déplacer et aller à Paris au Musée d’Orsay pour contempler l’Olympia de Manet. Il photographie des tableaux de femmes, de femmes nues peintes par de grands maîtres que, rentré chez lui, il reproduit en peinture. Le trait de Ben Cijsemans tout en finesse raconte énormément d’Hubert dans un livre presque sans paroles. La longueur du voyage que fait un jeune homme avec ce taiseux est magnifiquement exprimée par ces dessins répétitifs de la voiture.

Un dessin fin, sobre, dans des tons feutrés de bistre, seulement éclairé de couleurs lorsque la vie apparait avec cette jeune-femme de l’immeuble d’en face qui arrose ses plantes à sa fenêtre, légèrement vêtue et deviendra sa nouvelle source d’inspiration. Ce n’est pas le début d’une idylle, mais la vie qui s’impose.

Eureka Street (Robert McLiam Wilson)

note: 5EUREKA STREET Evelyne - 6 octobre 2018

Robert McLIAM WILSON a choisi de raconter sa ville, Belfast, dans les années 90, vers la fin du conflit qui a sévi pendant une trentaine d’année en Irlande du nord, à travers les vies de gens ordinaires, en particulier en suivant le quotidien de deux garçons sympathiques et de leurs copains, un peu paumés, issus des quartiers pauvres.
Robert trace toute une galerie de portraits de gens hauts en couleur et sympathiques. Mais ceci encadre de fait le coeur du roman où il conte Belfast avec une langue magnifiquement poétique. Il raconte ensuite le terrorisme, son horreur et son absurdité.
L’écriture est truculente, exagérée, fantaisiste, mais l’ancrage historique est bien réel. Un seul narrateur pour certains chapitres, Jake. Les autres sont écrits à la troisième personne, comme si l’auteur voulait prendre une distance. Il se moque allègrement des discours politiques proclamés pendant cette guerre civile. Il pointe essentiellement le doigt sur les souffrances subies par les petites gens et renvoie dos à dos les différents partis.

Ce roman riche a bien quelques défauts et des pages un peu longues, mais ceux-ci s’effacent devant le foisonnement de l’écriture et des personnages. Ce roman est une ode à la vie et à la fraternité.